Humour : articles humoristiques    Nous soutenir   Nous contacter   Questions fréquentes

Pourquoi voter NON ?

MERCI POUR VOTRE MOBILISATION LE 25 NOVEMBRE 2012. CETTE VICTOIRE EST LA VOTRE. EN OPPOSITION AUX ARRANGEMENTS ENTRE PARTIS ET ASSOCIATIONS, LE PEUPLE DE FRIBOURG A CLAIREMENT EXPRIME SON REFUS DES INTERDICTIONS ARBITRAIRES ET IDEOLOGIQUES. VOIR NOTRE MESSAGE ICI

 

Les économies d’énergie ? Nous voulons y participer, mais sans l'interdiction prévue.                     
  La réduction de la consommation d’énergie est indispensable. Cependant, le rôle de l’Etat n’est pas d’imposer un système de chauffage spécifique. Souvenez-vous qu’il y a 25 ans, le chauffage électrique était proposé avec le même zèle !
   
Isoler les bâtiment : une mesure prioritaire 
  Forcer les citoyens à installer une pompe à chaleur sans avoir préalablement isolé le bâtiment est incohérent. L'isolation est un bien meilleur investissement !
   
Réduire sa consommation de 50% en quelques années ? 
  Cela est possible sans obligatoirement installer une onéreuse pompe à chaleur. Exemple : Remplacement des anciennes fenêtres  + installation d’un poêle à bois en pierre ollaire. Pourquoi interdire cette solution meilleure marché ?
   
Après les chauffages et les boilers électriques, à qui le tour ? 
  Certains politiciens envisagent déjà d’exiger le démontage des chauffages à mazout, pour les remplacer par des pompes à chaleur. Cela est une grave remise en cause des permis de construire. L’engrenage devient dangereux.
   
Chauffages électriques : non responsable de l’augmentation annuelle de 2% de la consommation d’électricité 
  Ce mode de chauffage est déjà interdit dans les nouvelles constructions depuis 1990 ! L’augmentation est due à la prolifération de nouveaux appareils ménagers, pas forcément indispensables, ainsi qu’aux pompes à chaleur qui consomment aussi de l’électricité.
   
Suppression des chauffages électriques = augmentation des émissions de CO2 
  Beaucoup d’utilisateurs opteront pour un substitut fossile, nettement moins cher, comme le gaz ou le mazout. Cela va à l’encontre de l’objectif de réduction de l’émission des gaz à effet de serre.
   
Nombreuses dérogations = loi inappropriée et inapplicable 
 

Grâce à ce référendum, de nombreuses dérogations ont été promises. Cela prouve que l'article 15 est inadapté. De plus, un simple arrêté du Conseil d’Etat peut les supprimer. Aucune garantie n’est offerte pour l’avenir.

Nous soulignons aussi qu'aucune dérogation n'est prévue pour les détenteurs de boilers électriques !

 

 

 

 

 

ImprimerE-mail

Le chauffage électrique, c'est quoi au juste ?

Nos opposants comparent régulièrement des vieux convecteurs électriques âgés de 30 ou 40 ans (appelés très justement "grille-pains") avec des autres systèmes de chauffage neufs... Que diriez-vous si votre garagiste comparaient un moteur à essence de 1979 avec un moteur diesel de 2012, pour vous prouver que le moteur à essence est "obsolète" ?

Afin de comprendre quel est l'état de la technique de ce mode de chauffage, en 2012, nous vous suggérons de visionner ces quelques vidéos :

  • Emission de E=M6, datant de 2011, expliquant de manière simple ce qu'est le chauffage électrique moderne par rapport aux anciennes installations.
  • Emission "C'est pas sorcier", datant de 2011, donnant des explications sur le chauffage électrique et le confort thermique

Autres vidéos informatives, sur d'autres thêmes liés à cette campagne :

  • Comment fonctionne une pompe-à-chaleur ? La réponse dans cette vidéo.
  • Le solaire photovoltaïque permet déjà à de nombreux propriétaires de produire leur propre électricité. Mais comment cela est possible ? La réponse dans cette vidéo.

 

 

 

 

 

 

 

ImprimerE-mail

Solution présentée par le Service de l'Energie : Remplacer le chauffage électrique par le chauffage au gaz ! 424'000 CHF seulement

L'article du 15 novembre du journal "La Liberté" décrit la solution proposée par le Service de l'Energie : Ils proposent de remplacer le chauffage électrique existant et en bon état, par un chauffage à GAZ ! Les propriétaires et locataires de l'immeuble concerné auront le privilège d'avoir une "distribution de chaleur visible" (voir ci-contre). De plus, ils seront heureux d'apprendre que ces travaux inutiles ne coûteront "que" 424'000 CHF.

Notre position est la suivante :

  • Remplacer un chauffage électrique par un chauffage à gaz n'aboutit à aucune économie énergétique. Le besoin en chauffage ne change pas.
  • Avec un budget aussi conséquent, il serait préférable d'améliorer l'isolation de tout l'immeuble et d'installer des panneaux solaires produisant de l'électricité. Le résultat serait une réelle réduction de consommation ainsi qu'une production d'électricité.
  • Les mesures proposées par le Service de l'Energie du canton va même à l'encontre des objectifs fédéraux de réduction de CO2.

=> Un NON le 25 novembre s'impose absolument !

Lire la suite

ImprimerE-mail

MERCI POUR VOTRE MOBILISATION

Mesdames, Messieurs,

Comme vous l’avez déjà lu dans les médias, la nouvelle loi sur l’énergie du canton de Fribourg a été refusée le 25 novembre. Cette victoire est celle du citoyen.

Seul, il a rappelé à l’Etat et aux cercles d’influences du canton, que le véritable souverain est le peuple. Les questions énergétiques sont trop importantes pour être décidées en petits comités par des politiciens, associations ou lobbies commerciaux, en oubliant la réalité du terrain.

Nous sommes heureux d’avoir atteint notre objectif et nous vous remercions vivement pour votre soutien. Sans votre participation, votre zèle, et votre force de persuasion, nous n’aurions jamais pu gagner. Nous relevons que le nombre de votants ayant refusés la loi dépasse très largement le nombre de ménages disposant de chauffage électrique. Notre combat a donc été soutenu par une majorité réelle de la population :

Lire la suite

ImprimerE-mail

Newsletter



Recevoir du HTML ?

Joomla Extensions powered by Joobi